Un émetteur CW 10 MHz QRP.

Cet émetteur est destiné à accompagner le récepteur de trafic déjà décrit ici. Fonctionnant sur 10 MHz, il est la synthèse de quelques montages déjà expérimentés . Il se compose :

  1. d’un générateur DDS piloté par pic 12F629 décrit par Terry, VK5TM.
  2. d’un étage suiveur simple type 2N4427 ( type W1FB ).
  3. d’un amplificateur HF type F6BCU ( version Bingo ) adapté au 10 MHz (* 1 ).
  4. d’une commutation émission-réception type F6BCU ( version Bingo ).
  5. d’un fréquencemètre piloté par un PIC 16F84 type F6BQU/F5RDH (*).

(*) les liens respectifs figurent dans mon blogroll.

Une des parties les plus intéressantes reste le générateur DDS de VK5TM car il s’agit d’une  version minimaliste dénuée de fréquencemètre. Il permet la commutation entre deux pas ( 100 Hz et 1 KHz ) , équipé d’un encodeur rotatif, d’un module DDS AD9850 et d’un PIC 12F629 ( DIL 8 broches ) dont la plage de fréquence est programmable lors de la compilation du programme. Ce générateur fonctionne merveilleusement bien , délivrant une sinusoïde digne de ce que rêvaient d’obtenir nos anciens radioamateurs dans des temps plus reculés ! Une description complète du générateur se trouve à cette adresse sur le site de Terry .

Voici ci-dessous le schéma général de l’émetteur.

Le synoptique de l'émetteur. Le fréquencemètre n'y figure pas encore, mais sera alimenté directement par le générateur DDS.

Le synoptique de l’émetteur. Le fréquencemètre n’y figure pas encore, mais sera alimenté directement par le générateur DDS.

J’avais expérimenté avec succès l’amplificateur HF de Bernard Mourot – F6BCU – lors de la construction du transceiver Bingo 18 MHz. Ce dernier fonctionnant sans la moindre faille, j’ai réutilisé le même montage en l’adaptant à 10 MHz . Le transistor final est un MOSFET  de puissance IRF510, élément beaucoup plus fiable que les transistors ( ou les contrefaçons ) du type 2SC2092, 2SC2166, etc … Il est intéressant de consulter à ce sujet un document de la NASA assez édifiant … ou un autre en français…

Le PA câblé sur la face arrière du coffret. A côté de l'interrupteur général se trouvent les régulateurs 12 et 5V.

Le PA câblé sur la face arrière du coffret. A côté de l’interrupteur général se trouvent les régulateurs 12 et 5V.

Avec de « bons » composants, cet amplificateur tient ses promesses en délivrant entre 4 et 6 Watts HF sous 14 Volts ( pour l’IRF510). Le signal délivré par le générateur étant déjà très propre, un simple circuit en PI de sortie est suffisant entre le PA et l’antenne.

Le DDS 10MHz en cours de test. Ici, c'est une version minimaliste utilisant un PIC 12F629.

Le DDS 10MHz en cours de test. Ici, c’est une version minimaliste utilisant un PIC 12F629.

La construction de l’émetteur se fait dans un coffret acier . La face arrière reçoit le driver/PA. Les circuits DDS et de commutation occupent le reste du coffret :

L'émetteur en cours de construction : au fond, le driver & PA 10 MHz. Au premier plan, la commutation émission / réception. Les deux modules sont du type "Bingo", décrits par F6BCU

L’émetteur en cours de construction : au fond, le driver & PA 10 MHz. Au premier plan, la commutation émission / réception. Les deux modules sont du type « Bingo », décrits par F6BCU

On retrouvera sur l’image ci-dessous les principales parties de l’émetteur :

3 platines composent l'émetteur : le driver/PA, le générateur DDS et la commande Emission / Réception.

3 platines composent l’émetteur : le driver/PA, le générateur DDS et la commande Emission / Réception.

Les premiers tests de l'émetteur.

Les premiers tests de l’émetteur.

Un double interrupteur permet d’activer le « spot » ou le « tune ». En « spot » , seul le générateur DDS est alimenté, permettant ainsi de caler le récepteur sur la fréquence d’émission ou dans son proche voisinage en faisant usage du RIT. En « tune », l’émission est réelle pour accorder l’antenne sur la sortie du P.A.

 

Les schémas.

Comme précisé plus haut, cet émetteur est la synthèse de plusieurs montages que j’ai déjà utilisés soit en maquette, soit en trafic réel. Le générateur DDS est donc issu du site de Terry VK5TM . Le software est à télécharger sur son site.

Le générateur DDS avec un simple PIC 8 broches. ( source VK5TM)

Le générateur DDS avec un simple PIC 8 broches. ( source VK5TM)

Le driver/PA est celui décrit par Bernard F6BCU lors de ses publications relatives aux transceivers BINGO. Le schéma ci-dessous est celui provenant du Bingo CW 40Mètres. On trouvera ici les valeurs nécessaires à son adaptation à la bande des 10 MHz.

Le schéma d'origine du PA 40m équipé d'un IRF510. Source : F6BCU, article "Transceiver CW QRP 40m 5 Watts HF". La réalisation complète du transceiver est visible sur son site.

Le schéma d’origine du PA 40m équipé d’un IRF510.
Source : F6BCU, article « Transceiver CW QRP 40m 5 Watts HF ». La réalisation complète du transceiver est visible sur son site.

Enfin, la commutation émission/réception provient aussi de l’auteur cité précédemment.

le schéma original du transceiver Bingo 40m.

le schéma original du transceiver Bingo 40m. ( source F6BCU)

Ici, la commande PTT n’a pas lieu d’être, puisqu’il s’agit d’un émetteur uniquement destiné à la télégraphie, donc T3 et son cablâge est à supprimer. Le +13.8V Réception ( en vert ) est destiné à alimenter la partie réception du transceiver d’origine. Seul le +13.8V Emission est utilisé dans mon émetteur.

Le fréquencemètre est du type F5RDH/F6BQU ( équipant déjà mon Toucan 20m QRP). Cet appareil de mesure est basé sur un afficheur LCD 2*16 colonnes et piloté par un PIC du type 16F84. On peut trouver toutes les informations de mise en service sur l’excellent site de F6BQU. Le schéma original  peut être téléchargé depuis son site ou ci-dessous :

fp50schema

Voici l'intérieur de l'émetteur CW 10 MHz terminé.

Voici l’intérieur de l’émetteur CW 10 MHz terminé.

 

L'émetteur subit les derniers tests. La fréquence ne s'affiche que lorsque le manipulateur est activé ou sous l'action de l'interrupteur "Tune/Spot".

L’émetteur subit les derniers tests. La fréquence ne s’affiche que lorsque le manipulateur est activé ou sous l’action de l’interrupteur « Tune/Spot ».

 

L'arrière de l'émetteur.

L’arrière de l’émetteur.

 

L'émetteur en cours de transmission .

L’émetteur en cours de transmission .

 

Le coffret métallique est disponible chez « Conrad » pour une vingtaine d’Euros. Il est de très bonne qualité, les faces avant et arrière sont en aluminium, dessous et dessus en acier.

Publicités