Le transceiver QRP 80m de F6BCU.

Bernard Mourot est l’auteur de nombreux articles traitant de la réalisation de transceivers décamétriques. Certains utilisent des composants simples à mettre en oeuvre comme ici. L’Union des Radioclubs met en ligne des archives de sa revue « Ondes Courtes Informations ». C’est ici que j’ai trouvé la description très détaillée du transceiver dont il est question .

Il se compose de plusieurs modules séparés, ce qui facilite leur mise au point. On trouve un module VFO ( oscillateur Hartley très stable ), une partie réception ( préamplificateur HF + mélangeur équilibré à diodes ) suivie d’un amplificateur BF ( classique LM386 ) et le driver avec son P.A. pour la partie émission. La réalisation s’est faite sur du circuit imprimé fraisé avec un câblage côté cuivre. Ceci facilite considérablement la mise au point voire même le dépannage. Chaque module est équipé d’une petite LED indiquant la présence d’une tension d’alimentation. Ceci n’est pas d’une nécessité absolue mais reste pratique lors de la mise au point de l’ensemble.

Le montage des composants se fait côté cuivre, ce qui rend son suivi et sa mise au point facilitée.

Le montage des composants se fait côté cuivre, ce qui rend son suivi et sa mise au point facilitée.

La sortie du VFO a été modifiée pour être équipée d’un filtre passe-bas afin d’atténuer l’harmonique 2. Enfin, une originalité, j’ai équipé ce transceiver d’un compteur BCD à LEDs déniché sur le site de PA2OHH. Ce compteur permet de calculer mentalement la fréquence utilisée, il est d’une très bonne précision malgré sa simplicité ( 2 circuits intégrés ! ). On trouvera un article plus détaillé traitant de ce type de compteur sur mon premier blog ici .

Adjonction d'un filtre passe-bas en sortie du VFO.

Adjonction d’un filtre passe-bas en sortie du VFO.

La seule vraie difficulté concernait la mise au point de l’amplificateur HF destiné à l’émission, car il m’était impossible de mettre la main sur le transistor de puissance 2SC2078. Un site en propose,  mais attention, je ne suis pas le seul à ne jamais avoir été livré, le téléphone ne répond jamais, ni l’e-mail, d’autant plus que le siège semble se trouver en Hongrie… A éviter donc à tout prix ! ( le virement a bien sûr été encaissé sous huitaine ),  on a donc affaire à des arnaqueurs en bonne et due forme.

Je me suis rabattu sur un 2SC2092, moins performant dont la mise au point a dû s’accompagner de quelques modifications par rapport au schéma d’origine pour sortir 4 Watts sous 15 Volts. La sortie driver a notamment été modifiée en s’inspirant du CSTS Book mis en ligne par K0YIE,  Frank W. Harris, et que l’on peut télécharger librement ( voir onglet ‘mes liens’ – ‘bibliothèque’). La sortie du P.A. se fait sur simple circuit en PI sans adjonction de filtre supplémentaire.

Le P.A. quelque peu modifié .

Le P.A. quelque peu modifié .

Enfin, j’utilise mon propre circuit de commutation Emission/Réception, inspiré de celui utilisé dans le PW Severn.  Celà reste cependant un circuit ultra classique qui n’a rien d’original. Le circuit de sidetone a été supprimé, car mon clavier télégraphique ainsi que mon manipulateur électronique en possèdent déjà.

Le sidetone n'a pas été ajouté par manque de place sur le circuit. Ce circuit reste ultra-classique.

Le sidetone n’a pas été ajouté par manque de place sur le circuit. Ce circuit reste ultra-classique.

Restant dans la philosophie de construction de l’auteur, les bobines utilisées ont été fabriquées à l’ancienne, càd sur mandrin cylindrique. Celles utilisées ici ne sont pas à spires jointives mais donnent de très bons résultats, tant à leur réglage d’accord qu’à leur stabilité. Le VFO est par ailleurs très stable dès les premières minutes de mise en route, aucun shift n’est décelé en écoutant les stations en BLU.

La série de photos qui suivent valent mieux qu’un long discours…

Un gros plan sur le récepteur lors de sa mise au point.

Un gros plan sur le récepteur lors de sa mise au point.

Une vue d'ensemble du transceiver en cours de montage.

Une vue d’ensemble du transceiver en cours de montage.

On distingue dans le fond le circuit de commutation. La sortie coaxiale "Antenne" possède son propre petit relais.

On distingue dans le fond le circuit de commutation. La sortie coaxiale « Antenne » possède son propre petit relais.

Le circuit de sortie du driver a été modifié pour améliorer les performances du 2SC2092.

Le circuit de sortie du driver a été modifié pour améliorer les performances du 2SC2092.

Au premier plan, le circuit du VFO, au second plan la partie réception sans amplificateur BF.

Au premier plan, le circuit du VFO, au second plan la partie réception sans amplificateur BF.

On peut distinguer le compteur BCD muni de ses 2 circuits intégrés permettant le comptage de fréquence.

On peut distinguer le compteur BCD muni de ses 2 circuits intégrés permettant le comptage de fréquence.

L'affichage de fréquence - ou plutôt le comptage de fréquence - issu du compteur BCD.

L’affichage de fréquence – ou plutôt le comptage de fréquence – issu du compteur BCD.

Le transceiver en cours de finalisation. Le circuit RIT n'est pas encore câblé sur cette photo.

Le transceiver en cours de finalisation. Le circuit RIT n’est pas encore câblé sur cette photo.

 

Le transceiver finalisé et prêt pour le trafic.

Le transceiver finalisé et prêt pour le trafic.

 

 

Publicités